La marge de liberté

Ce soir, j’ai laissé mes enfants et leur père chez nous et je suis sortie au restaurant avec des gens de mon boulot et d’anciens gens de mon boulot.

Je n’avais jamais fait ça depuis la naissance de Peanuts, sortir le soir en laissant enfant(s) et conjoint seul à la maison. En tout cas, pas pour une soirée de loisir.

Enfin, je ne suis pas certaine. Mais je n’en garde aucun souvenir. Alors c’est peu probable.

Si j’ai pu le faire ce soir, c’est lié à l’âge des enfants, à la bonne volonté récente que Celuiquim’accompagne met dans la vie familiale et aussi, aux progrès de mon épilepsie.

Parce qu’il n’y a pas si longtemps, sortir un soir au restau, c’était 80% de risque que je me paie une crise. Avec un peu de chance, une fois rentrée. Mais je n’avais pas forcément de la chance.

Mais voilà, là, je n’ai pas fait de crise depuis décembre 2020. Ça ne veut pas dire que tout est réglé mais c’est très encourageant. Et ça me donne une marge de liberté. Qui peut passer dans une soirée aux restaurants.

Et ça fait un bien fou.

Turn to jabber !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.