Les coucher

On est dans la chambre, bleutée des lumières conjointes de la lampe anti-moustiques et du lecteur CD dont s’égrènent les notes enjouées du dernier Bulle et Bob emprunté à la bibliothèque.

Peanuts à l’étage, probablement allongé sur le dos, une main grattant l’étiquette de son fidèle doudou, l’autre se baladant le long de la couture.

« Probablement » parce que je ne le vois pas. Moi, je suis au rez-de-chaussée du superposé, en travers, le dos calé contre un chien en peluche, les jambes dans le vide à partir du genou. Je tape d’un doigt, mettant à rude épreuve l’écriture prédictive.

Dans ma main gauche, un pied, tantôt droit, tantôt gauche. L’enfant au bout du pied ne s’endort qu’ainsi, ces derniers soirs. « Gratte ‘e pied Maman ». Plus que de gratouilles, ce sont surtout des caresses, parfois des massages. Il se tortille, ventre, dos, flanc, il se tourne, soupire, grogne, ronfle. Mais toujours un pied dans ma main. Le contact qui rassure, qui assure que maman est là. Mon Popcorn.

Ces deux là, je les aime tellement !

Turn to jabber !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.