Piégée

Ah ben j’ai oublié de publier hier.

C’était une méga super journée avec une amie douce, un lac, mes mômes, des pizzas, mon mec, du soleil, sans ordre de préférence.

Aujourd’hui, je pense à poster.

C’est une journée de la loose que je ne peux même pas encore mettre à l’imparfait alors qu’il est 22h45.

On devait rentrer chez nous. Et je poste en direct de Là Où C’est Haut. Refaire l’historique de cette endroit et de mon rapport à lui, son évolution au fil des années, prendrait une demi vie. Pour faire simple, c’est l’étape incontournable des vacances de Celuiquim’accompagne depuis ses 4 ans et c’est devenu celle des miennes depuis, ben, 16 ans (de couple, et ouais). Sauf que depuis quelques années, je n’ai plus envie de venir. Et tous les ans, je me retrouve à passer du temps ici alors que je n’en ai pas envie.

Cette année, ça a commencé par des bouchons sur la route. Beaucoup. Au bout d’un moment, J a avancé qu’on pourrait peut-être s’arrêter ici plutôt qu’aller jusque chez nous pour arriver moins tard (ce n’est pas tout à fait sur la route mais disons qu’au moment où on bifurque soit à droite pour chez nous, soit à gauche pour ici, il y a un poil moins long pour ici.)

À partir de là, j’étais foutue. Parce que l’argument temps ne tenait pas vraiment. Mais lui, il n’avait pas envie de repasser par chez nous depuis qu’on avait planifié l’organisation des vacances.

J’aurais pu refuser.

Et il aurait fait la gueule jusqu’à lundi, rien n’aurait été, il aurait été imbuvable avec les gosses.

Je ne sais même pas si j’ai accepté. J’ai arrêté de refuser.

Évidemment, on est ici. Évidement, on est arrivé tard et les choses ne se font pas comme il pensait qu’elle se ferait mais il est ici, alors il met de la bonne volonté. Il ne râle pas sur les nombreux sacs à porter pour vider la voiture, sur le manque de place, sur le studio qu’on occupe et qui n’est pas le bon, sur l’eau chaude qui est tiède.

Bon, certe, ça le fait un peu chier que je ne sois pas enthousiaste. Parce que ouais, j’ai pas refusé, mais il ne faut pas me demander d’être ravie d’être là.

Encore.

Turn to jabber !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.