Try again

J’essaie. C’est vrai, c’est promis, j’essaie. J’ai ressorti mon hashtag positif, j’ai enfilé mes lunettes roses, j’ai même fait mon yoga, j’ai compté mes calories, j’ai mis des ondes positives.

Mais cette journée est quand même chiante.

Oui, elle l’est toujours à 20h38 parce que je suis assise dans la chambre de l’enfant qui ne dort pas. Qui est trop contagieux pour aller à la crèche cette semaine mais plus tout à fait malade, mais en même temps pas vraiment rétabli.

Lundi je disais à ma nouvelle (long histoire) psy que j’étais arrivé à une saturation de la vie avec mes enfants pendant le confinement et que je n’en étais pas encore revenue. Parce que même si depuis ils n’ont pas toujours été avec moi, je n’ai jamais eu assez de temps sans eux pour qu’ils me manquent. Je suis très satisfaite de passer du temps avec mes enfants, de les voir grandir, d’être là, qu’ils soient là. Ce sont les proportions qui me mettent la misère…

En attendant, on n’est que mardi…

2 réflexions sur “Try again

  1. Ma psy m’a dit un jour que c’était presque impossible de cultiver des fleurs dans un jardin envahi par les orties… C’est super, les pratiques de gratitude, je le fais aussi, et depuis cette remarque je trouve ça tellement plus efficace, parce que je prends d’abord pris le temps de ressentir ce qui m’emmerde. C’est pas évident, mais je trouve que ça vaut le coup.

    J'aime

Turn to jabber !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.