Ce bahut

Il y a dans cet endroit une étrange tonalité. Chaque fois que j’y retourne. Ce sentiment curieux de ne rien ressentir de particulier. Pourtant j’ai travaillé là une année. Mes premiers pas. J’ai habité ces murs, j’ai manipulé ce fond, j’ai grignoté derrière la banque de prêt. J’ai traversé l’interminable couloir, j’ai discuté avec des élèves, j’ai fait mes armes. Mais rien nada, que tchi, je n’ai aucune élan particulier.

On m’a beaucoup fait sentir que j’étais là pour un an. La maladie de ma tutrice n’a rien aidé. J’ai été sur le dos des autres en poste sans être officiellement sous leur houlette. Pour les autres de l’équipe, j’étais « la Stagiaire », je n’ai pas eu d’autre nom. Je mettais du cœur à l’ouvrage pourtant. Mais cet établissement, c’était une usine. Le nombre d’élèves, de profs, l’amplitude horaire.

On ne s’est guère préoccupé de moi, j’étais là pour un an, 13 heures par semaine, trois fois rien. Et c’est sans doute cette indifférence là qui maintenant remonte quand j’y reviens.

Turn to jabber !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.