Les douze mille pas

Aujourd’hui, j’ai marché douze mille pas dont beaucoup pour aller et venir en rangeant l’appartement et en le nettoyant, changer les draps avec Peanuts comme assistant literie. J’ai marché douze milles pas dont quasi la moitié en portant son matériel de sport, et flutin, c’est lourd, d’être escrimeur. J’ai marché douze mille pas et aurait mieux fait de ne pas les interrompre quand ce type m’a demandé d’approcher, il ne m’aurait pas saisie le poignet, il n’aurait pas embrassé ma main, il ne m’aurait pas foutu la trouille, ni à Peanuts, je ne me sentirais pas encore sale ce soir. J’ai marché douze mille pas avec des baskets neuves en partie. J’ai marché douze mille pas dont un crochet par la boulangerie pour un super goûter, dont ceux qui berce l’enfant petit trop fatigué pour trouver le sommeil. J’ai marché douze mille pas, accompagné trois vies et mené encore la mienne. Et ce soir, j’ai les jambes lourdes.

Une réflexion sur “Les douze mille pas

Turn to jabber !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.