Chantier

Je suis allée au collège.

Dans les moments comme ça où il n’y a pas d’élèves et pas beaucoup de personnel, il se détend, le collège. Il laisse des portes ouvertes aux quatre vents, des chariots d’entretien se garer dans les couloirs, des bagnoles dans la cours. Et des touristes entrer.

Au moins une. Souris de CDI.

Je passais prendre le pouls, remettre de l’ordre et de la verticalité dans les rayons, couvrir les mangas discretos. J’ai atterri au milieu d’un chantier. Ou plutôt ce qu’il en restait. Je savais ces travaux dans les tuyaux mais pas qu’ils se feraient là, qu’on viderait des rayons en mon absence, que ma banque de prêt serait couverte de documents comme si le meuble à périodiques lui avait dégueulé dessus, que je retrouverais les fauteuils gisant culs par dessus dossiers.

Les ouvriers, sympas, m’ont laissé des souvenirs : canettes et gobelets vides, coca répandu au sol, tubes vides de lubrifiant pour câbles au milieu des bouquins. Et de la poussière blanche et collante dispersée plus ou moins partout.

J’ai rangé ce que j’ai pu mais l’essentiel reste à faire : des meubles ont encore été déplacés, je ne peux pas les remettre en place toute seule, donc pas remettre les documents dedans, dessus, tout ça. Et le ménage, même si j’ai passé le balai…

Je suis passé à l’administration dire que ça n’allait pas, de laisser les lieux comme ça, d’attendre que je fasse encore une fois des miracles. Qu’il était impossible d’accueillir des élèves avec des étagères instables abandonnées au milieu de la pièce.

On m’a dit que oui, oui.

Alors j’ai décidé qu’on verrait lundi prochain et que si les portes devaient rester closes, il en sera ainsi…

Reste à savoir si j’arriverai à conserver ce détachement quand mes lecteurices débarqueront après un mois et qu’il faudra leur dire que non, vous ne pouvez pas entrer…

2 réflexions sur “Chantier

  1. Oh ! C’est rude et c’est moche !
    Bon courage pour être solide et tenir bon s’il le faut la semaine prochaine. En vrai, les fameux lecteurices seront sûrement très déçus sur le coup mais s’en remettront… mieux que ton dos ou ton moral si tu te retrouves à tout faire toute seule.
    Moi je n’irai pas dans mon CDI cette semaine, 30 km c’est loin et je n’ai pas vraiment de raison d’y aller. Je travaille à la maison sans les filles qui sont retournées à l’école et à la crèche, et je savoure le calme pour ces quelques jours !

    J'aime

    • Je suis bien moins loin et je ne regrette pas d’être allé voir : j’aurais découvert la situation lundi prochain, ça aurait été vraiment rude comme retour sur place ! Je ne pense pas avoir particulièrement d’aide la semaine prochaine mais je ferai en plusieurs fois (à moins que j’ai des élèves volontaires). Je vais poursuivre la semaine à distance. Il y a à faire. Profite bien du calme !

      J'aime

Turn to jabber !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.