Charmante petite famille

Le matin de travail, Buddy (mon vélo) et moi, on remonte le bord de mer. On l’atteint à mi chemin du trajet, pour les deux tiers de ce qu’il reste à parcourir.

À cette saison, c’est l’heure du levé de soleil, et les teintes sont souvent épatantes (et ne rendent pas grand chose en photos), mais le froid pique bien.

Quasiment tous les matins, on croise une famille. Un coupléme de parent et leur deux filles, qui rejoignent bien souvent un homme un peu plus âgé qui me semble bien être le grand-père des enfants.

Face à la mer, ils font leur gym.

La plus jeune des filles n’est pas encore très bien coordonnée dans ses mouvements et elle se laisse disperser. Elle regarde les gens qui passent, les voitures, les mouettes, les joggers. La plus grande est très appliquée. Le père a une expression imperturbable. La mère tourne en général le dos à la mer. Le grand-père arrive un peu plus tôt et fait ses exercices à quelques pas d’écart.

Ils ne se parlent pas ou peu. Mais ils sont vraiment ensemble.

Certains matins, je les vois arriver. Les filles trotinnent jusqu’au grand-père pour une étreinte rapide mais pleine de tendresse de toutes parts. Puis hop, ils se mettent en place.

Je ne sais pas bien combien de temps dur ce petit sport. Je ne les vois jamais repartir. Mais je me suis rendu compte que je les guette, ils sont devenus un de mes repères de la route. Il y a là dedans un petit côté Truman Show qui me fait sourire.

Je me demande si eux m’ont remarquée. S’ils ont repéré Buddy. Peut-être que pendant leurs squats, l’un ou l’autre se dit « tiens, elle passe tard aujourd’hui » ou « Ah, la voilà ». Peut-être voient-ils courir devant moi le lapin blanc.

2 réflexions sur “Charmante petite famille

  1. C’est la troisième fois que je parle/entends parler de Truman show aujourd’hui ! J’aime bien ces coïncidences.
    Moi aussi j’étais sur mon vélo ce matin, ça fait longtemps que je n’avais pas pu faire ma petite organisation vélo-train-vélo pour cause d’horaires de crèche, mais ça m’a fait beaucoup de bien de pédaler dans le froid. Et d’avoir 2×25 minutes pour lire, youhou !

    J'aime

    • Oh du temps pour lire, j’en rêve ! Souvent, quand je parle de vélotaf, on me répond en parlant de la météo. « Tu as bien du courage quand il pleut ou quand il fait froid », ce genre de choses. Alors que pédaler dans le froid, je trouve ça plutôt agréable. Je préfère nettement le froid sec d’en ce moment aux températures chaudes de juin où j’arrive trempée de sueur au bahut.

      J'aime

Répondre à Lizly Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.