De retour

La fatigue recommence à s’installer. Lentement. Il continue de faire beau, l’année est encore neuve, alors la lutte ne prend pas encore toutes mes forces. J’en ai profité pour suspendre une semaine là pilule que je prends en continue. Avoir un corps qui saigne, c’est aussi ça, devoir composer avec cette état là. Je me sens lourde, du coup, lentement. Mais il faut le faire de temps en temps qu’a dit ma sage femme.

Il fait nuit. Elle descend d’automne, un peu tôt mais pas trop. L’appartement est éclairé par la rue. Les mecs dorment tous les trois. Je suis fatiguée mais pas au point de ne pas être tentée de profiter de ce silence là.

La lutte par le dénie.

Parce qu’attendre que cela cesse, c’est attendre une autre vie.

Turn to jabber !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.