Baboum baboum

Ça fait deux jours.

Ce n’est pas envahissant, mais c’est présent. Surtout le matin pendant les deux heures qui suivent le réveil et en fin de journée.

Je sais que ça vient à cause de l’approche des vacances. Parce que je vais quitter mes repères.

C’est le principe même du départ en vacances, quitter ce qu’on connaît par cœur. C’est pour ça que ça fait du bien, de partir, que c’est bon pour la tête.

Mais voilà, ça pulse, ça sert le ventre. Et bien que ma dernière crise date de mars et qu’elle ait été provoqué par de la fièvre, bien que cette épilepsie se tienne tranquille depuis plusieurs mois, je sens que c’est « ça » qui bat dans mes bras, dans mon ventre.

Et je ne sais pas quoi faire de ça.

Turn to jabber !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.