100 mots de la page 100 de

Et je danse aussi, d’Anne Laure Bondoux et Jean-Claude Mourlevat, édité chez pocket en 2017.

« … courriers, c’est qu’au fonds, je comprends trop bien votre peine inconsolable. Lorsque vous parlez de ces nuits où vous avez l’impression de sentir sa présence, ça me serre le cœur. Si ce chagrin n’est pas soluble dans  » ‘ l’écriture, dans quoi pourriez-vous bien le diluer ? (Évitez le schnaps, conseil d’amie !) Avant de filer sous la douche, je vous propose une liste : le sport, les voyages, la religion, la pratique du yoga, monter sur les planches, le shopping à outrance – et en désespoir de cause : rencontrer d’autres femmes ? Ou des hommes – ça vous changerait ! »

Turn to jabber !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.