18 juillet. Aujourd’hui pas malin

Je m’inquiète d’observer combien les précautions sont mises en vacances vis à vis du Virus. C’est celui qui tend la joue, celle qui caresse le visage de mon bébé, celleux qui portent leurs masques sur le menton ou sous le nez. J’ai très peur de la reprise de l’épidémie. A titre collectif et à titre individuel. Pas de la même façon. J’ai peur pour toutes les personnes qui mourront, celles qui vont être violemment atteintes, celles qui le seront moins mais tout de même. J’ai peur pour toutes les conséquences indirectes. Les pertes d’emplois, les violences domestiques, les conflits familiaux, les traitements mis en attente, les phobies, les psychoses… J’ai peur pour moi, qui sors la tête de l’eau en ce moment parce que j’ai enfin le temps de m’écouter penser, qu’on soit de nouveau confinés ou une situation encore plus bâtarde comme la fermeture de certains services, telles les écoles, mais sans vraiment être confinés. J’ai peur de tomber malade, de cet épuisement dont témoignent les malades, alors que je n’ai pas beaucoup de réserve de ce côté là.

Je ne comprends pas l’inconscience que j’observe chez nombre de personnes. Pourtant, on la connaît sur de nombreux sujets, ça ne devrait pas m’étonner.

Non, je ne suis pas sereine.

Turn to jabber !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.