100 mot de la page 100 de…

Sirius de Stephane Servant, édité dans la collection Épik du Rouergue en 2017

(la magnifique 1ere de couverture d’Olivier Douzou pour le graphisme, avec une illustration de Patrick Connan)

« … des lambeaux de cauchemars encore accrochés sous les yeux. Et en pleine nuit, elle ne parvenait plus à distinguer les cauchemars de ses souvenirs et elle se demandait parfois si ce n’était pas la même chose.

La présence du porcelet l’obsédait. Alors Avril regardait les bois et elle se mettait à imaginer des dizaines de porcelets rassemblés autour de leur mère,une portée toute entière, et dans son imagination, c’était un beau spectacle, une scène incroyable. Puis rapidement, dans son esprit épuisé, ces cochons se transformaient. Ils devenaient rôtis, saucisses, jarrets. Elle ne cessait de penser à… « 

Turn to jabber !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.