100 mots de la page 100 de…

Songe à la douceur de Clémentine Beauvais, édité chez Sarbacane dans la collection « Exprim’ » en 2016

« … le contrat en paraphant chaque page comme il est d’usage.

« Ça va, Eugène ? T’as l’air un peu stressé. » (Quatrième collègue en partant de la gauche dans l’open space)

« Ça va très bien, j’aimerais juste

qu’on me laisse bosser »

Voire des accents actifs-agressifs,

heureusement non vocalisés :

« Fais gaffe au burn-out » et toi à tes burnes

« Tu fais quoi ce week-end ? » l’amour connard

Comme Eugène travaillait en trois langues, il s’impatientait en trois langues,

J’ai tellement hâte

Can’t wait can’t wait

Ne mogu dojdat’sia

Samedi Saturday Subbota

Tatiana Tatiana Tatiana »

Turn to jabber !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.