6 avril Aujourd’hui temps qu’il fait

C’est le Jour sans fin. Exactement. Il y a les événements qui se reproduisent à l’identique et ceux qui changent parce que Bill Muray les influences. C’est la même chose. Si ce n’est qu’on n’est pas réveillé par Sony ans Cheer mais par les pleurs du bébé.

Le temps fait la même chose chaque jour : il passe et de la même façon. Les trop et les pas assez sont les mêmes. Il n’y a que l’accumulation qui pèse un peu plus. Et comme dans le film, alors que seul le personnage principal semble se rendre compte de ce qu’il se passe, mes enfants se satisfont de chaque nouvelle journée comme si elle n’était pas la même que la précédente. Je m’en réjouis. Je les envie.

Le temps qu’il fait une boucle. Et tant qu’il fait confiné, le temps boucle et boucle.

Turn to jabber !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.