Fauchée

Ça s’est compliqué. L’Hiver.

Il y avait de la fatigue, trop, qui tombait, paf, écrasante, comme des attaques. C’était impossible de toute mener de front alors je ne l’ai pas fait : arrêt de travail. Quinze jours mais je savais que ce serait prolongé. L’année scolaire continuera sans moi, allez-y, les gars, je vais vous ralentir.

Je le prenais plutôt bien. Je me disais que j’irai marcher tous les matins, que j’essaierai de faire de la pâte à gyozas, que la panière ne dégueulerait plus de linge, que ma pile à lire mincirait, que mon abonnement Netflix serait sur-rentabilisé.

Puis. Virus, microbes, bactéries, fièvre, toux, lit, KO.

Allez, l’affaire de 5 jours, 7, 10 au pire. C’est ce que confirme le médecin.

Sauf que non, ça ne passe pas. La toux, en particulier, est installée, à toute heure, le jour, la nuit, surtout la nuit. Je les traverse quasi assise, tantôt dans mon lit, tantôt au salon. Certaines heures, je les vois dix, douze fois affichées en digital. D’autres disparaissent tout de même. La fatigue devient lancinante, le corps ralentit, les courbatures, la fièvre, la tension, je suis à plat. Le moral aussi. Je culpabilise de n’être là pour personne, mon fils né, mon fils pas encore né, moi. Les jours alternent. La toux reste. Deuxième visite chez le médecin. Sirop, 5 jours, ça va aller. Ça ne va pas. Troisième visite. 17 jours, docteur, 17 jours que je tousse. Côté gauche, mes côtes ont démissionné. J’ai mal, surtout quand je tousse. « Et quand vous ne toussez pas ? – Je ne sais pas, je tousse tout le temps » On s’est sourit. « Ça dépend les gestes. Si je ne soulève rien, ne me penche pas, ne me tourne pas de ce côté, ça peut aller ». Elle pense à une déchirure. Le muscle, crac, surmenage. Elle écoute à nouveau mes poumons. Ce coup-là, antibiotiques (moi qui croyais qu’on ne pouvait rien prendre enceinte, je découvre qu’on nous ment. Encore.) Depuis hier, donc. 5 jours, ça va aller. Je doute un peu, quand même, je commence à être échaudée. J’attends voir. Si tout le monde s’accorde sur une chose c’est à me répéter que je dois être patiente. Tout le monde a raison, sur ce coup-là.

Ça s’est compliqué. Et je suis fatiguée, si fatiguée par moments. Mais bon, 5 jours, ça va aller.

6 réflexions sur “Fauchée

    • Oh, je suis désolée pour toi ! Je vais mieux et si je tousse encore quelques fois par jour, comme pour me rappeler ce qu’il en était il y a peu, c’est déjà presque oublié. Je te souhaite que ça se termine au plus vite et que tes côtes tiennent le coup en attendant !

      J'aime

Répondre à Lizly Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.