1, 2, 3, 4 jeudis ( 19)

Jeudi citation

Il est important de savoir d’où on vient ; quand on ne sait pas d’où on vient, on ne pas pas où on est, et quand on ne sait pas où on est, on ne sait pas où on va. Et quand on ne sait pas où on va, c’est qu’on fait sans doute fausse route. 

Terry PRATCHETT

dans les notes de l’auteur de Je m’habillerai de nuit : un roman du disque monde, L’Atalante, 2010, traduit de l’anglais par Patrick COUTON.

Jeudi photo

Paris, 2 mai 1968, par Paille via Flickr

Jeudi citation

« Un homme digne de ce nom ne fuit jamais. Fuir, c’est bon pour les robinets ».

Boris VIAN

Jeudi 100 mots de la page 100

« Le capitaine Adrien Titus s’est offert une projection privée. Il a voulu voir la fille en duffle-coat en mouvement. Il l’a vue. Celle façons de bouger… merde. Il a voulu entendre sa vois. L’accent british est bidon, pseudo-shakespearien. Ça sent sont théâtre amateur. Merde de merde de merde, elle est anglaise comme je suis malgache ! Il ne la reconnaît pourtant plus. Plus vraiment. Plus tout à fait. Moins. Un peu quand même. C’est elle ? Ce n’est pas elle ? Il fait dire qu’avec ces nattes et ce duffle-coat… Moins conforme à son look habituel, on ne peut pas imaginer. Il a… »

PENNAC, Daniel. Le Cas Malaussène. Tome 1 : Ils m’ont menti. Gallimard, NRF, 2016. p. 100 de la version numérique.

2 réflexions sur “1, 2, 3, 4 jeudis ( 19)

Turn to jabber !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.