1, 2, 3, 4 jeudis (12)

 

Jeudi incipit

(Le prochain de ma « pile à lire »)

« Chapitre I

Pouvoirs et mensonges

Elle… flottait. En chemise de nuit, à un demi-kilomètre du sol. Ce qui a priori n’étais pas une situation tout à fait… normale.

Tara déglutit, agita un peu les pieds, et à son grand soulagement ne tomba pas.

D’accord. 

Elle était en train de faire un songe pour la moins bizarre. Elle rêvait qu’elle volait au-dessus… d’une autoroute ! Soudain, à sa grande frayeur, elle plongea et survola une puissante limousine noire, se déplaçant sans effort à la même vitesse. Il faisait nuit et la lune illuminait paisiblement les villes et villages endormis du Sus-Ouest de la France. A l’intérieur de la voiture, quatre formes sombres restaient calmes, prudemment respectueuses du silence de la cinquième. Qui éclata soudain de rire, les faisant tressaillir. 

– Enfin ! jubila l’homme. Quel honneur et quel plaisir d’être celui qui va détruire la puissante Isabella Duncan ! Nous serons à Tagon dans quelques heures. Nous attaquerons la nuit prochaine. Tenez-vous prêts !

Tara sursauta. Isabella Duncan ? Sa grand-mère ? »

AUDOIN-MAMIKONIAN, Sophie. Tara Duncan : les sortceliers. Seuil, 2003.

Jeudi 4 Ghibli

Une recette : la soupe de Ponyo sur la Falaise, par Mère Geek

Un carnet ? Je ne sais pas lequel choisiiiiiiiir (pour mon prochain bullet journal). Même si celui-ci me parle pas mal.

Mot d’enfant : Peanuts a enfin vu Mon voisin Totoro en entier. Et il l’appelle « Rotro ». Mais surtout, les chapitres qu’il demande en boucle c’est ceux où on voit « la maman bleue ». Ce môme me décontenance.

Dame ambre a trouvé ceci. On les veut !

Jeudi une photo 

Guirlande bidouillée par lili

Jeudi 100 mots de la page 100

« …de votre discrétion, Monsieur Malaussène.

Son style m’emmerde. Je le lui dis. Je lui dis aussi que les conditions ont singulièrement changé. Il pleut des bombes dans son Magasin. La police cherche un bombardier. On passe au crible les sujets de mécontentement de tous les employés. Et celui qui a la plus mauvaise presse, c’est moi, puisque je me fais engueuler du matin au soir. Il ne me paraît donc pas monstrueux d’expliquer clairement ma situation au super flic, pour qu’il n’aille pas s’imaginer que je passe mes nuits à piéger la boutique pour me venger de mes déboires diurnes. »

PENNAC, Daniel. Au bonheur des ogres. Gallimard, « Folio », 1985. p. 100

Pix by… 1. Werner22brigitte via Pixabay ; 2. Kyla Duhamel via Flickr ; 3. Moi ; 4. Jeangagnon via Wikimedia Commons

4 réflexions sur “1, 2, 3, 4 jeudis (12)

  1. Pour les carnets ne m’en parle pas, j’en ai une dizaine de présélectionnés pour le prochain (dont je ne devrais pas avoir besoin avant 6 mois, heureusement !)
    Pour la guirlande, merci de la référence, il est fort possible que je me laisse tenter :-)
    (Quant à Pennac, bon, c’est Pennac <3 )

    J'aime

    • J’avais gagné la guirlande sur Facebook, avec un très joli carnet. Les carnets, je chine mais le prochain sera pour septembre. J’ai le temps de me décider mais c’est duuuuur. Et oui, Ben, Pennac quoi.

      J'aime

Turn to jabber !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s